Le Château des Wurtemberg
C'est donc en 1324 que le comte Ulrich de Wurtemberg acquit la seigneurie de Riquewihr, avec son petit château que ses successeurs réaménageront par la suite. Ce siècle s'acheva par le mariage, en 1397, du comte Eberhard avec la toute jeune Henriette de Montfaucon, héritière du comté de Montbéliard ; cette union scella un rapprochement durable entre les deux maisons et permit aux Wurtemberg, tout en agrandissant leur territoire, d'augmenter leur influence. A la fin du 15ème siècle, le comte Henri résida au château ; son fils aîné Ulrich, futur duc de Wurtemberg, y est né en 1487 ; de ses secondes noces naquit Georges, en 1498, futur comte de Wurtemberg-Montbéliard, qui aura sa résidence à Riquewihr. Après l'intermède de la tutelle autrichienne de 1519 à 1527, c'est précisément le comte George qui, remis en possession de ses biens, construira un nouveau château en 1539-1540. Cette résidence imposante se signale par son pignon est crénelé, couronné de bois de cerf, et par ses nombreuses fenêtres Renaissance. La porte de la tourelle d'escalier est surmontée du nom du commanditaire et de ses armoiries (deux poissons dressés pour les Montbéliard et trois bois de cerf pour les Wurtemberg). Le comte fit également ériger la "chancellerie", bâtiment administratif voisin ; il fonda des écoles, veillant à l'instruction de la jeunesse  et, dès 1534, introduisit officiellement la Réforme qui avait déjà gagné des adeptes dans la cité sous l'occupation autrichienne. Marié sur le tard, la cérémonie ayant eu lieu au château de Riquewihr, son fils Frédéric, né en 1557, héritier providentiel et continuateur de la lignée, sera un personnage non moins important pour le grand duché de Wurtemberg sur les deux rives du Rhin et dans le Pays de Montbéliard. Bien plus tard, placé sous séquestre par le roi de France de 1723 à 1748, comme toutes les propriétés des Wurtemberg en Alsace, le château est resté inoccupé durant cette période. En 1748, les Wurtemberg redeviennent seigneurs de Riquewihr (sans pourtant y habiter), mais seulement jusqu'à la Révolution française. En 1793, leurs biens, dont le château, sont confisqués et vendus l'année suivante comme bien national. Après avoir passé entre plusieurs mains privées, le bâtiment est acquis en 1861 par la commune de Riquewihr qui y installe l'école : de nombreuses générations de jeunes Riquewihriens y reçurent leur instruction élémentaire et primaire, tantôt en français, tantôt en allemand, selon les aléas de l'Histoire ! Depuis 1970, le château abrite le Musée de la Communication en Alsace ; il présente des collections consacrées à l'histoire des moyens de communication de l'Antiquité à nos jours. L'ancienne malle-poste près de l'entrée identifie le lieu et invite à la visite !